Bujumbura (Burundi), jeudi 13 décembre 2018

NEWS - MINISTRY OF FINANCES

Lancement officiel des activités du Programme de Renforcement des Capacités de l’Administration (PRECA) et de l’Enquête Modulaire sur les Conditions de Vie des Ménages, la Main d’œuvre et la Protection Sociale au Burundi.

 

Le Programme de Renforcement des Capacités de l’Administration est appuyé par le Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD) et comporte cinq composantes dont celle en rapport avec le renforcement du dispositif de collecte de données statistiques à travers l’enquête ci-haut citée.

Honorable Tabu Abdallah MANIRAKIZA, Ministre des Finances et de la Planification du Développement Economique qui a officiellement lancé les activités, a réitéré ses remerciements de la part du Gouvernement du Burundi à l’endroit du Groupe de la Banque Africaine de Développement pour cet appui mais également pour les autres multiformes soutiens dont le pays bénéficie de sa part dans différents secteurs de développement social et économique et plus particulièrement dans la mise en œuvre des projets et programmes consignés dans le Cadre Stratégique de Croissance et de Lutte contre la Pauvreté, deuxième génération.

L’une des préoccupations du gouvernement est de sortir progressivement de la fragilité et partant atteindre une économie diversifiée et génératrice de croissance durable et inclusive. Cet objectif ne peut être atteint sans que le pays ait des structures administratives efficaces et efficientes. Le Programme de Renforcement des Capacités de l’Administration vient donc pour répondre à cet impératif.

Un autre défi de taille à relever pour atteindre cet objectif demeure le renforcement et la promotion d’un système statistique national à même de renseigner objectivement le Gouvernement et ses partenaires au développement sur le pas franchi et les progrès déjà réalisés dans les différents secteurs de développement social et économique. En priorisant l’enquête modulaire sur les Conditions de Vie des Ménages, la Main d’Œuvre et la Protection Sociale dans le programme PRECA, le Burundi a voulu suivre effectivement les indicateurs clés de lutte contre la pauvreté et le chômage ainsi que de protection sociale.

L’absence de données socioéconomiques actualisées constitue un handicap majeur pour une planification raisonnée et crédible. A ce sujet, force est de souligner que l’enquête QUIBB 2006 (Questionnaire Unifié des Indicateurs de Base du Bien être) constitue jusqu’à nos jours la seule source de données de premier ordre pour la détermination du profil de pauvreté.

Ainsi, les données actualisées issues de cette enquête, dont la collecte sur terrain va démarrer au cours de ce mois d’Août pour se terminer au mois de Décembre 2013, constitueront une mine d’or qui nous renseignera sur les progrès réels que nous avons déjà réalisés depuis la mise en œuvre du CSLP I où le niveau de pauvreté était encore très élevé car la population burundaise vivant en dessous du seuil de la pauvreté était estimée à 67%.

La réussite de cette enquête dépendra de plusieurs facteurs dont notamment la contribution et l’implication sans faille des autorités administratives à tous les niveaux et de tous les ménages. A cet égard, l’Institut de Statistiques et d’Etudes Economiques du Burundi (ISTEEBU), la Direction Générale du Travail et du Perfectionnement Professionnel et à la Direction Générale de la Protection Sociale vont faciliter à la conduite aisée de cette enquête d’une importance indéniable pour tous les acteurs et bénéficiaires du développement.

Rappelons que le Madame Annonciata NSENDAZIRASA, Ministre de la Fonction Publique et de la Protection Sociale, les hauts Cadres de l’Administration Centrale, le représentant de la Banque Africaine de Développement, les représentants des ONG internationales, etc … étaient présents lors des cérémonies de lancement officiels de ces activités.