Bujumbura (Burundi), dimanche 20 mai 2018

NEWS - MINISTRY OF FINANCES

VISITE DE L’ADMINISTRATEUR REPRESENTANT LE BURUNDI A LA BANQUE MONDIALE.

 

1 ACCUEIL A L’AEROPORT

Le Jeudi  30 décembre 2017 à 14h05, le Ministère des Finances du Budget et de la Privatisation représenté par Madame le Secrétaire Permanant,  Marie Salomé NDABAHARIYE et le porte-parole, Désiré MUSHARITSE avec le Représentant Résident de la Banque Mondiale ont accueilli à l’aéroport international de Bujumbura Monsieur Andrew N. Bvumbe, l’Administrateur représentant le Burundi à la Banque Mondiale.

L’objectif de sa visite était de rencontrer les hautes autorités de la République du Burundi afin de discuter sur les nouveaux développements économiques, les défis et les opportunités du Burundi et échanger sur la stratégie à suivre en vue d’amener la Banque Mondiale et les autres Partenaires  à reprendre l’appui budgétaire au Burundi, et enfin visiter les projets financés par la Banque Mondiale au Burundi en l’occurrence le projet de Productivité et de Développement des Marchés Agricoles et le Projet Hydroélectrique de Jiji-Mulembwe.

 

DINER D’ACCUEIL

A 19h00, le Gouvernement du Burundi, représenté par le Ministre ayant les Finances dans ses attributions, a offert un dîner d’accueil aux visiteurs à l’Hôtel Club du Lac Tanganyika. Etaient présents  à ce dîner le Gouverneur de la Banque de la République du Burundi Monsieur Jean Ciza et son vice-gouverneur, les hauts cadres des différents Ministères,  notamment l’Assistant du Ministre des Relations Extérieures et de la Coopération Internationales et autres.

 

VISITE DE TERRAIN : JIJI MUREMBWE

Le Samedi 02 décembre 2017, l’Administrateur représentant le Burundi à la Banque Mondiale en compagnie du Ministre de l’Agriculture et de l’élevage, Déo Guide RUREMA, ont effectué une visite de terrain des projets de la Banque Mondiale,  à Songorero en commune Buyengero, province Bururi où Il a visité les sites du Projet Hydro-électricité Jiji et Mulembwe. L’Administrateur s’est  entretenu avec le représentant  de la population ayant des terres dans la zone du projet et a discuté avec le coordonateur du projet sur l’indemnisation des populations ayant des propriétés dans la région affectée  par le projet. Le représentant de la population a dit que personne ne se plaint car il y a un compte qui a été ouvert pour cet effet. Il a précisé que l’indemnisation ne se fait pas en espèce mais qu’on achète une étendue qui équivaut à celle perdue. Le coordonateur du projet a ajouté que cinq parcelles exemplaires ont déjà été achetées.

 

MARAIS de GIHARO

Par la suite, l’Administrateur représentant le Burundi à la Banque Mondiale a continué sa descente sur terrain en province Rutana dans le marais de Giharo. Avant d’y arriver, il a d’abord rencontré le Gouverneur au chef lieu de la province, qui par la suite  l’a accompagné jusqu’au marais. Notons que ce dernier a été aménagé grâce à l’appui de la Banque Mondiale. Le visiteur a été accueilli chaleureusement par des danses des riziculteurs chantant les bienfaits de la Banque Mondiale et les avantages qu’ils tirent du projet. Ils ont fait savoir qu’ils pratiquent deux saisons par an. Pour la première saison ils peuvent récolter 6,5 tonnes de riz par hectare et 4,5 tonnes pour la deuxième. Cette récolte est conservée dans les hangars de stockage avant d’être utilisée. La récolte les aide à se retirer de la pauvreté et ils ont donné un exemple d’un riziculteur parmi eux qui a acheté un véhicule. Le Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage leur a prodigué des conseils qu’il faut faire le projet le leur pour assurer sa pérennité. Il a également demandé au Gouverneur d’être toujours à leur coté. L’Administrateur représentant le Burundi à la Banque Mondiale a exprimé son souhait de voir un jour les femmes conduire les véhicules en provenance de la récolte du riz. Enfin, ils ont pris une photo de famille.