Conférence de presse par le Président du Caucus.

Dans la matinée de ce mardi 3 août 2021, Son Excellence Monsieur le Ministre des Finances, du Budget et de la Planification Economique et Président du Caucus Africain 2021 a animé une conférence de presse sur la Réunion des Gouverneurs Africains à la Banque Mondiale et au Fonds Monétaire International.

« Les Ministres Africains en charge des Finances et de la Planification au Développement ainsi que les Gouverneurs des Banques Centrales de l’Afrique se rencontrent régulièrement dans le cadre du Caucus Africain en leur intention. Ce dernier a été créé en 1963 dans le but de renforcer la voix des Gouverneurs Africains au sein du Fonds Monétaire International et du Groupe de la Banque Mondiale en ce qui concerne les questions de développement sur le continent africain. Ainsi, le Caucus Africain est un plateau d’échanges qui, pour cette année, porte sur le thème :La numérisation pour une reprise inclusive et une croissance soutenue “

Ce sujet est bien choisi et arrive au point nommé compte tenu du contexte économique auquel font faces les Etats et les populations, présentement.

Les discussions porteront alors sur les défis majeurs qui entravent la transformation structurelle du continent surtout en ce qui concerne le développement numérique. Mais aussi, ces discussions porteront sur des voies de sortie grâce à l’appui technique adapté pour rendre les économies africaines plus résilientes.

Ainsi, un moment d’échange entre les grands acteurs économiques africains sur les informations prépondérantes et pertinentes pour l’avenir de l’Afrique est ouvert durant ces trois jours des réunions annuelles des Gouverneurs Africains à la Banque Mondiale et au FMI, c’est-à-dire du 3 au 5 aout 2021. De même, ces discussions permettront de présenter les opportunités d’investir au Burundi, puisque cette 58 ème du Caucus Africain se tient dans notre beau Pays.

J’ai déjà eu l’occasion de rencontrer quelques Ministres avec qui on a échangé sur les résultats attendus de ce Caucus Africain. Nous nous réjouissons que plusieurs délégations aient pu effectuer le déplacement sur Bujumbura et d’autres participeront en mode virtuel. »