Bujumbura (Burundi), dimanche 24 juin 2018

Discours du Ministre des Finances, du Budget et de la Privatisation à l’occasionde la signature d’un accord de crédit entre le Gouvernement du Burundi et le Fonds Koweitien pour la réhabilitation de la RN3(Tronçon Mutambara-Nyanza-lac).

Discours du Ministre des Finances, du Budget et de la Privatisation  à l’occasionde la signature d’un accord de crédit entre le Gouvernement du Burundi et le Fonds Koweitien  pour la réhabilitation de la RN3(Tronçon Mutambara-Nyanza-lac).

_________________________________________________________________

Monsieur le Directeur Général Adjoint du Fonds Koweitien

Monsieur le Directeur Régional des pays de l’Afrique Central, Est et Sud

Distingués invités, Mesdames, Messieurs

Tout Protocole Observé

 

Au nom du Gouvernement du Burundi que je représente dans ces cérémonies et à mon nom propre, j’éprouve  le plaisir d’exprimer  encore une fois nos sentiments de remerciement à l’endroit du Fonds Koweitien pour le Développement Economique Arabe qui a accepté de participer au cofinancement du projet de réhabilitation de la Route Nationale N°3(Tronçon Mutambara-Nyanza Lac).

Le projet de la réhabilitation de la RN3 rentre dans la droite ligne de la politique du Gouvernement du Burundi d’une part et de la communauté Est-Africaine d’autre part en matière du développement du secteur du transport qui vise la remise en état, la modernisation et l’entretien du réseau routier, particulièrement les corridors à vocation régionale. Cette stratégie du Gouvernement vise donc le désenclavement national et régional du Burundi.

 

Monsieur le Directeur Général Adjoint du Fonds Koweitien,

Monsieur le Directeur Régional,

Distingués invités

La signature du présent accord de crédit à Hauteur de quatre millions quatre cent onze mille de dinars koweitien(4.411.000), environ quinze millions de dollars américains témoigne encore une fois la volonté manifeste du Fonds Koweitien pour le Développement Economique Arabe d’accompagner le Gouvernement du Burundi dans son vaste chantier de réduction de la pauvreté à travers la modernisation du secteur routier, pilier du développement.

Le Gouvernement du Burundi  vous renouvelle sa reconnaissance et vous prie d’adresser, par votre voix, ses sentiments de remerciement et de gratitude à tous intervenants dans la gestion du Fonds Koweitien et vous demande de transmettre notre souhait de voir le Fonds Koweitien  élargir son champ d’interventions dans notre pays.  

 

Vive la coopération entre le Burundi et le Fonds Koweitien

Je vous remercie.