Mise en œuvre du PND 2018-2027 : Le PNUD Burundi a présenté ses priorités programmatiques pour l’année 2021

Dans le cadre de la réalisation des objectifs du Plan national de développement du Burundi 2018-2027 (PND 2018-2027), son S.E Dr Dr Domitien NDIHOKUBWAYO, Ministre des Finances, du Budget et de la Planification Économique, a procédé ce mercredi 24 mars 2021, à l’ouverture de l’atelier de présentation des priorités programmatiques pour l’année 2021 du Programme des Nations Unies pour le développement au Burundi (PNUD). C’est la salle de conférence du Ministère des Finances qui a servi de cadre à la tenue dudit atelier.

Organisé conjointement par le PNUD et le Gouvernement, l’atelier de présentation des priorités programmatiques pour l’année 2021 de PNUD Burundi, à l’intention de toutes les parties impliquées dans la mise en œuvre de son Programme pays 2019-2023, visait à ce que le PNUD et ses partenaires aient une même compréhension de ce qui est retenu comme priorités programmatiques et une même lecture des approches de mise en œuvre, afin de maximiser les chances d’atteindre les résultats planifiés.

Dans son discours d’ouverture, Son Excellence Monsieur le Ministre a relevé l’importance capitale du présent atelier, « dans la mesure où il va offrir une opportunité de prioriser des interventions pouvant contribuer de manière significative à la réalisation des priorités déjà prononcées par Son Excellence le Président de la République ». De ce fait, il a invité les participants et participantes à tenir compte de leur « attachement à l’égard de la transparence, de la responsabilisation et de l’obtention de résultats » dans le travail auquel ils sont invités à faire, afin que « lors des revues semestrielle et annuelle, les bénéficiaires puissent témoigner de votre appui indéfectible dans la transformation de leur niveau de vie », dira-t-il.

Avant de terminer son propos, S.E Dr Domitien NDIHOKUBWAYO a remercié « l’équipe du Système des Nations Unies au Burundi en générale, et le PNUD en particulier, pour son appui technique et financier visant la recherche des solutions durables aux problèmes des populations burundaises ». Il a invité cette agence onusienne « à ne pas se lasser, mais plutôt à multiplier ses efforts pour appuyer davantage le Gouvernement dans son combat acharné contre la pauvreté ».  Le Gouvernement du Burundi, conclue-t-il, est engagé à « cultiver davantage un partenariat fructueux pour assurer un avenir radieux des filles et fils de ce pays ».

A rappeler que le Programme Pays du PNUD au Burundi, pour la période 2019-2023, s’articule autour des trois priorités suivantes :   

  • le développement des moyens de subsistance ruraux non-agricoles pour la croissance économique locale ;
  • l’accès des populations à des services administratifs, sanitaires et judiciaires de qualité et ;
  • l’amélioration de la résilience au changement climatique et aux catastrophes.