Entretien avec la Directrice Générale pour l’Afrique de l’Est du Groupe de la BAD

Son Excellence Monsieur le Ministre des Finances, du Budget et de la Planification Economique en compagnie de son homologue le Ministre ayant l’Energie dans ses attributions a reçu en audience, Madame Nnenna MWABUFO ; Directrice Générale pour l’Afrique de l’Est du Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD) ; ce mardi 16 novembre 2021. L’objectif de cette audience portait sur l’entretien sur la coopération entre le Burundi et la BAD et sur la signature de deux protocoles d’accord de dons pour le projet d’accès à l’énergie, phase 1.

Madame MWABUFO a salué la bonne coopération entre la BAD et le Gouvernement du Burundi. Elle a poursuivi son propos en mentionnant que ce projet cadre avec les priorités énoncées dans le Plan National de Développement du Burundi (PND) 2018-2027, et qu’il s’aligne également à la stratégie de la BAD ayant pour objectif principal d’atteindre le seuil universel de l’électricité en Afrique afin d’améliorer la qualité de vie de la population.

A ce sujet, il a été indiqué les avantages qu’apporteront ce projet d’accord notamment l’approvisionnement en énergie pour des infrastructures sociaux économiques qui auront accès à l’énergie dont les établissements d’enseignements et de formation, renforcer la sécurité grâce à l’éclairage public, développer des activités génératrices de revenus pour les entreprises locales ce qui permettra de créer de l’emploi dont une partie non négligeable sera réservé aux femmes.

Son Excellence Monsieur le Ministre des Finances, du Budget et de la Planification Economique a réitéré ses sincères remerciements à l’endroit de la BAD qui ne cesse d’appuyer les initiatives du Burundi pour une économie durable. Car, à ce projet d’accès en énergie s’ajoutent six (6) autres projets en cours d’exécution dans le secteur de l’énergie se focalisant sur la distribution et l’accès de l’électricité des ménages et des entreprises. Il y a également d’autres secteurs dans lesquels la BAD intervient au Burundi notamment l’éducation et les infrastructures durables. De ce fait un autre point non moins important a fait objet des échanges de ces deux personnalités dont l’état d’avancement desdits projets pour analyser et contourner les défis liés à leur mise en œuvre.

L’audience a été clôturée par un message d’encouragement à l’endroit des équipes de mise en œuvre de ce projet en manifestant la volonté du Gouvernement du Burundi et de la BAD à appuyer la REGIDESO pour une mise en œuvre efficace de ce dernier.